Shendo : Graffeur, Artiste Peintre, street-artiste

Nom d’artiste : Shendo
Spécialité : bombe aérosole
Champ d’action : Graffeur et street-artiste, je réponds à toute commande d'entreprises, associations ou particuliers. J'ai développé une gamme complète de réalisations.

Site Internet : https://www.facebook.com/Shendoartiste
SIRET : Oui (contactez l'artiste)


Faites la rencontre d'un artiste passionné et productif depuis 1988.

Shendo c'est l'une des figures majeures du graffiti au sein du mouvement hip-hop qui a émergé à Rennes au début des années 90. Ce graffeur "underground" s'est inscrit pleinement dans chacun des aspects de la culture du graff. Suivant l'enseignement des maîtres calligraphes modernes (ou writers) il a popularisé autour de lui cette pratique. Intervenant dans l'espace public ou privé, il a maîtrisé successivement l'art du tag, du graff puis de la fresque.

Par une approche transversale, il a développé l'aspect illustratif, décoratif, graphique, en s'appuyant sur ses activités associatives et commerciales. Shendo est un solitaire sociable qui, se tournant vers un amateur, un passionné ou tout autre interlocuteur aura à coeur de partager ses connaissances et son positivisme. En 2004, s'inscrivant dans une collaboration forte avec la Ville de Rennes, le "ninja" de l'art urbain local décide de participer au Dispositif Graff: son objectif fut de saisir la chance tendue aux graffeurs "underground" par la communauté, de pouvoir faire connaître leur travail et de disposer de murs pour s'entraîner, mais aussi, continuant son travail d'animateur auprès des plus jeunes, de les guider vers une nouvelle approche de leur pratique plus respectueuse de la vie en société. C'est sur le mur du parking du Boulevard du Colombier à Rennes que Shendo fut le premier à réunir une équipe de graff qui peignit au sein de ce dispositif légal cette année-là. Y participèrent Zota, Kicey, Moore, Ner One et Iaz.

Quelques mois plus tard, la Commune de Saint Jacques-de-la-Lande, le Ministère de la Jeunesse et des Sports et le Fonds Européen pour la Jeunesse font confiance à Shendo pour ce qui sera une œuvre majeure. Presque un manifeste.

Tout commence par la rencontre de Patrick, animateur de rue, qui s'occupe d'un groupe de jeunes adolescents passionnés de Graffiti et de Hip-hop. Son constat est clair : cet été, certains parmi ces jeunes ne vont pas partir en vacances. Ils seront livrés à eux-mêmes. A la rentrée, en septembre, on découvrira une avalanche de tags. Les gens vont hurler. Tout le monde va leur tomber dessus.

Shendo réunit le groupe et installe un atelier d'initiation au graff : papier, mur, fresque. Passer du tag au graff sans transition. Patrick impose un travail horizontal : 3 actions à mener concrètement pour acquérir de nouvelles facultés. Shendo obtient la décoration de chars du carnaval local. Les graffeurs font l'épreuve de la commande publique. Puis un petit échange est créé avec l'Allemagne, où ils se rendront. Sur place, ils réalisent une fresque dans l'Auberge de Jeunesse. Ils rencontrent plusieurs graffeurs de leur âge, avec qui ils réalisent ensuite une fresque commune. Enfin c'est la réhabilitation d'un parking semi-enterré dans un centre commercial de Rennes. Shendo improvise la collaboration des jeunes et d'un plasticien de Charleroi pour l'occasion. Leurs travaux seront exposés à La Criée de Rennes. Les bases sont acquises. C'est le grand saut : dossier, candidature, subvention. Les graffeurs sont conviés à une remise lors d'une conférence européenne à Paris. Ils sont porteurs du projet.

De retour chez eux, un défi les attend. Sous l'égide de Shendo ils sont sollicités pour réaliser un chantier de réhabilitation d'ouvrage d'art urbain durant l'été. Deux rampes de 70m de long et un tunnel de 25m en béton, reliant deux parties de la ville, passant sous une artère à 4 voies. L'endroit semble froid et sinistre, les piétons ne l'empruntent que rarement. Ils ne s'y sentent pas en sécurité.

Rapidement, Shendo conçoit la fresque en fonction des aptitudes de chacun et la mission à remplir. En 45 jours les graffeurs se saisissent des plus de 500m2 de béton et rendent la structure transparente. Ils produisent une œuvre dyptique géante, un horizon lointain et lumineux, tout au long duquel alternent de vastes déserts ensoleillés, des océans profonds et des cités futuristes flottant dans les cieux. Au cours de la réalisation, les passants apprécient la fresque et sa chaleur : tout l'été ils sont nombreux à venir prendre des photos ou à laisser les enfants jouer dans le tunnel. Malicieux et naïfs, les graffeurs se représentent sous leur autoportrait caractéristique : le graff. Ce tag sophistiqué qui vient ponctuer le regard du promeneur. Evoluant en 3 dimensions ces calligraphies tantôt robotiques, animales ou ardemment graphiques, volent, traversent ou se posent à leur gré dans le paysage. C'est une réalité virtuelle en somme pour ces enfants de la console de jeu vidéo. Ils nous montrent leur vision idéale, la forme qu'ils aimeraient prendre au sein d'une ville/nature qui leur permettrait de s'exprimer pleinement pour eux-mêmes et pour les autres.L'oeuvre fait sensation et surprend les commanditaires. Pour Shendo c'est une œuvre totale. Totalement Hip-Hop.

C'est au sortir de l'année 2009, que commence une nouvelle épopée productive: le graff et la peinture sur toile. Shendo nous propose ainsi un regard nouveau sur son travail, plus sophistiqué parfois, abstrait à d'autres occasions, et très synthétique quand il faut. On distingue dans cette nouvelle partie de son oeuvre des éléments d'inspiration insoupçonnés, ainsi que des propositions artistiques inattendues. Parallèlement, le bodypainting,la reprographie, la sérigraphie, la sculpture et la photographie s'imposent comme essentielles. On retiendra de cet artiste sa spontanéité (Shendo peint la plupart du temps sans maquette), sa maîtrise technique et son goût de la scénographie. Bien entendu, sa préférence va à la "carte blanche". Comme tout artiste hip-hop, Shendo recycle et détourne sans même y penser les figures classiques des arts majeurs et des cultures qu'il traverse, et y injecte ses créations. Dernier "choc" reçu en termes d'inspiration: L'île de la Réunion où Shendo a vécu 6 ans. Un élément déterminant dans son oeuvre actuelle, qui viendra se mélanger aux influences new-yorkaise et parisienne qui préfigurent son travail en graff, et qui s'ajoutent à ses voyages artistiques à travers l'Europe et l'Afrique.

Un artiste avec une idée, un avis, une conviction. Prochain objectif: obtenir la conservation pérenne et l'exposition des graffs réalisés dans le cadre légal comme tout autre oeuvre peinte. En ligne de mire: faire reconnaître le graffiti et ses artistes comme un mouvement majeur.

Découvrez les artistes du RUE

artistes street art rennes artiste graffiti associations

Plus de 30 artistes rennais, et une dizaine d'associations vous ouvrent leur portfolio. Visitez leur page et contactez-les directement.

Artistes rennais

Parcourir la carte intéractive

murs street art rennes mur graffiti autorisé légal

Tous les murs autorisés, et bientôt les façades d'immeubles, ainsi que les anciens murs sur une carte intéractive unique.

Carte intéractive

Découvrez les dernières actualités

artistes street art rennes artiste graffiti associations

Des battles aux expositions, en passant par les festivals et autres jams organisés, restez informés des dernières nouvelles.

Actualités rennaises

A.S.A.R.U.E (Association de Soutien
Au Réseau Urbain d'Expression)
562 route de Sainte-Foix
35000 Rennes
Tél: 06 78 43 63 55
contact@rue.bzh

Se connecter